Le troisième budget Morneau : Rien de concret pour Davie et aucun plan de résorption du déficit

Lévis, le 28 février 2018 – « La Chambre de commerce de Lévis (CCL) était impatiente de voir quelles mesures allaient être annoncées concernant le déglaçage des voies maritimes, un enjeu qui touche notamment deux entreprises de la région : Énergie Valero et Chantier Davie Canada. Force est d’admettre que les 29 millions annoncés sur 5 ans pour l’entretien de la flotte de brise-glace de la Garde Côtière canadienne ne peuvent être considérés comme un engagement très significatif, et ce, malgré le fait que le gouvernement Trudeau ait reconnu que la vétusté des navires met en péril la disponibilité du service et pourrait avoir de lourdes conséquences sur notre économie. Il me semble que l’on joue avec le feu! » a déclaré Stéphane Thériault, vice-président exécutif et directeur général de la Chambre de commerce de Lévis.

Déficit – Bien que la situation économique du Canada jouit d’une période favorable, notamment grâce à la remontée du secteur de l’énergie et un marché de l’emploi stable d’un océan à l’autre, le gouvernement fédéral prévoit encore un déficit, sans véritable plan de résorption de celui-ci dans les cartons. Selon plusieurs observateurs, certains indicateurs devraient nous orienter vers un retour à la prudence. La hausse récente des taux d’intérêt devrait diminuer le pouvoir d’achat des familles canadiennes. Ces familles qui ont déjà un taux d’endettement très élevé.

Main d’oeuvre – La pénurie de main-d’oeuvre sur le territoire freine la croissance économique, c’est bien connu. Quelques mesures furent annoncées, mesures qui pourraient donner un coup de main au cours des prochaines années. Digne de mention, les 900 millions de dollars annoncés sur six ans en ce qui a trait aux développements des compétences et également le crédit d’impôt pour frais de scolarité qui s’appliquera désormais aussi à la formation professionnelle. Aucune réforme majeure n’apparaît au programme d’assurance-emploi.

Innovation – Le mot est sur toutes les lèvres depuis quelque temps. Difficile, cependant de savoir exactement comment les 700 millions affectés au programme favorisant l’innovation seront concrètement utilisés et quelles mesures pourront profiter aux entreprises de la région.

Par ailleurs, notons aussi la mise en place d’une recommandation du rapport Morneau qui ne passe pas inaperçu auprès des PME, celle-ci fait passer le nouveau seuil de revenu passif annuel à 50 000$. Un entrepreneur qui dépassera cette limite se verra imposer davantage. En terminant, la CCL considère l’annonce du gouvernement d’abaisser le taux d’imposition des petites entreprises, de 11 à 9 % le 1er janvier 2019, comme un répit fiscal nécessaire aux PME.

À propos de la Chambre de commerce de Lévis
Rappelons que la Chambre de commerce de Lévis, qui est le plus important réseau de gens d’affaires
du territoire de Chaudière-Appalaches avec ses 1100 membres, participe activement au
développement de sa région. Elle contribue au cheminement d’un certain nombre de dossiers socioéconomiques
touchant plus particulièrement au développement de Lévis.

-30-

Source : Rachel Robitaille
Coordonnatrice des services aux membres
Chambre de commerce de Lévis
Téléphone : 418.837.3411

Crédit photo : Journal de Lévis